Eleveuse depuis une dizaine d’année de Bergers Blanc Suisse et de chats Bengal, je suis passionnée par le comportement et l’impact environnemental dans les premiers mois de l’animal sur son caractère futur. La sociabilisation (pas toujours bien exercée) est pour moi la clef essentielle d’un chien ou chat bien dans ses pattes.

Le Dr Masson m a permis d’évoluer dans ma vision des choses dans les troubles comportementaux. Elle a su m’expliquer, avec bienveillance et compétence, que pour gérer un trouble comportemental, un recadrage éducatif et affectif ne suffisent pas toujours. Il existe des causes biologiques, ponctuelles ou permanentes, qui réduisent à néant nos efforts, et nécessitent une prise en charge thérapeutique médicamenteuse. Comme chez les humains !

Qui de mieux placé pour cela qu’un vétérinaire qui s’est spécialisé en psychiatrie, et qui peut faire le lien entre cause biologique et comportement, ou bien faire le lien entre traitement médicamenteux et efficacité de la thérapie comportementale? Cette spécialité devrait être reconnue comme une alliée systématique des échecs dans la gestion du trouble du comportement.

Personnellement, assez réfractaire aux diagnostiques parfois trop rapides sur les thèmes à la mode comme l »hyperactivité », déculpabilisant les propriétaires de gérer correctement leur chien, j’aimerai dire que j’ai pu adhérer au diagnostique du Dr Masson qui m’a semblé juste, et cohérent. Elle est à l’écoute véritablement, prend le temps, et est toujours très curieuse du suivi et des retours qu’on lui fait. Je recommande !